Blettes Bright Lights


En rupture de stock
En rupture de stock
En rupture de stock

La botte 2,00€


2.00 


En savoir plus


En cuisine

Les cardes sont délicieuses cuites au beurre, à la crème, avec du jus de viande, en gratin. Les feuilles sont utilisées dans les potages ou comme les épinards.


Apparue sur les rives de la Méditerranée, la blette (également nommée bette) est consommée depuis l’Antiquité. Si sa culture s’est réduite depuis le début du XXe siècle, elle n’en reste pas moins appréciée, pour sa saveur douce et sa texture fondante et on la trouve sur la plupart des marchés. Ce légume très méridional est un délicieux accompagnement qui peut être cuisiné de multiples façons, sans compter qu’il concentre quantité de vertus nutritionnelles


Plus généralement

  • Une tige de blette pèse 200 g en moyenne. Les deux variétés de blettes les plus commercialisées en France se reconnaissent à leur couleur : la blette blonde à carde blanche et la blette verte à carde blanche. Une fois cuite, sa chair est très fondante en bouche.
  • La blette est consommée principalement cuite, à la vapeur ou à la poêle. Sa chair prend alors une texture fondante en bouche et constitue un délicieux accompagnement.
  • Très pauvre en calories, la blette n’en est pas moins riche en vitamines et nutriments essentiels. Rapide à préparer et facile à accommoder, intégrez la blette dans votre alimentation au quotidien pour bénéficier de ses atouts nutritionnels.
  • La blette de plein champ est récoltée de juin à novembre. Avant cette période, une petite production est réalisée sous serre.

Un peu d'histoire

D’après les botanistes et les historiens, la blette aurait vu le jour à la chaleur du bassin méditerranéen. Des traces de culture et de consommation ont été trouvées tant en Mésopotamie que dans la Rome Antique. Au Moyen-Âge, elle se consomme en soupe, la « porée » (ou « poirée »), qu’on additionne de poireau .

Ce légume rustique également appelé bette ou carde est très apprécié des consommateurs, si bien qu’il est cultivé en grandes quantités. Les espèces sont sélectionnées pour fournir des côtes bien larges. Au XVIe siècle, le botaniste Bauhin en répertorie des variétés de différentes couleurs : blanches, vertes, mais aussi jaune et rouge. Si la fin du XIXe siècle voit la culture d’une dizaine de variétés, le début du sièclesuivant voit sa consommation décliner peu à peu avant de connaître un regain ces dernières décennies.