Céleri branche


En rupture de stock
En rupture de stock

100 grammes - 3,00 €/kg


0.30 


En savoir plus


Plante médicinale et aphrodisiaque avant d’entrer en cuisine, le céleri-branche nous régale aujourd’hui de la fin du printemps jusqu'au milieu de l'hiver. Sa saveur marquée et sa texture croquante le rendent tout aussi délicieux cru que cuit. Par petites touches ou en ingrédient vedette, le céleri-branche se prépare et s’accommode avec facilité, tout en vous permettant de faire le plein de vitalité. Alors, prêt ? Croquez !




Plus généralement

  • Une tige de céleri-branche pèse 30 grammes en moyenne. Contrairement au céleri-rave, il est cultivé pour ses côtes très blanches et aromatiques, croquantes en bouche.
  • Pauvre en calories, mais riche en vitamines ! Le céleri-branche est un concentré de nutriments essentiels, notamment calcium et vitamine C, nutriments indispensables pour votre tonus au quotidien.
  • À la croque ou cuit, le céleri-branche parfume agréablement tous vos plats. Pensez à lui réserver plus de place dans vos recettes au quotidien, vous serez surpris de son ampleur aromatique.
  • De différentes provenances en France (Bretagne, Languedoc-Roussillon et Provence) le céleri-blanche est en "cœur de saison" de la fin du printemps jusqu'au milieu de l'hiver (pour les approvisionnements du sud de la France). Il est cependant disponible sur nos étals toute l'année.


Un peu d'histoire

Le céleri-branche a pour ancêtre une plante médicinale et décorative de Méditerranée appelée ache ou apion. Provenant de la péninsule italienne, les Grecs en faisaient un usage quotidien dès l’Antiquité comme plante médicinale puis aromatique.

Le céleri-branche n’est cuisiné qu’à partir de la Renaissance, mais ce n’est encore qu’un condiment. Après un détour par l’Allemagne, le légume se propage dans les assiettes françaises au cours du XIXe siècle.


Le saviez-vous ?

Nos ancêtres prêtaient au céleri des vertus aphrodisiaques. Deux adages populaires illustrent cette croyance :

  • « Le céleri rend les forces aux vieux maris ».
  • « Si les femmes savaient ce que le céleri vaut à l’homme, elles en feraient chercher jusqu’à Rome. »