Citrons


En rupture de stock
En rupture de stock

Les 200 g - 5€/kg


1.00 


En savoir plus


Le citron occupe une place de choix dans nos cuisines. On l'aime pour sa chair juteuse, sa saveur qui oscille entre acide et amère, et sa belle couleur jaune doré. Fruit tonique, riche en vitamine C, le citron est aussi source de bienfaits pour votre organisme. Plein de caractère, le citron vert est un fruit tropical. Festif et convivial, il possède un arôme caractéristique qui dynamise vos plats et cocktails. En prime, ce fruit regorge d'atouts pour votre bien-être.



Plus généralement

  • Un citron pèse 120 g en moyenne. Selon les variétés, sa peau revêt plusieurs nuances, du jaune vif au jaune doré. Sa chair juteuse offre un large panel de saveurs, allant du sucré à l’amer, en passant par l’acide.
  • En France, trois ou quatre variétés de citrons sont principalement commercialisées. Une partie provient de Côte-d'Azur et de Corse.
  • En assaisonnement ou en quartiers dans une salade, en jus rafraîchissant ou en limonade : il y a mille et une façons de se régaler du citron.
  • Riche en vitamine C, son apport calorique est pratiquement négligeable. Sa concentration en nutriments est une bonne raison supplémentaire de le déguster au quotidien !
  • Le citron est disponible tout au long de l'année.
  • Un citron vert pèse en moyenne 100 g. Plus petit et plus trapu que le citron jaune, son écorce se colore à maturité d'un joli vert brillant. Tendre, acide et très juteuse, sa pulpe possède un arôme caractéristique. Sa peau est lisse, mince, parfois coriace et adhérente.
  • Le citron vert est très utile en cuisine. Recherché pour son jus et sa pulpe, il apporte fraîcheur et exotisme.
  • Le citron vert est disponible tout au long de l'année.

Un peu d'histoire

Le citronnier est vraisemblablement originaire d'Asie, et plus précisément du Cachemire, région aux confins de la Chine et de l'Inde. Arrivé au Moyen-Orient par la Perse, il s’acclimate en Mésopotamie. Les Hébreux apprennent alors à le cultiver, sans doute durant la captivité de Babylone. Les Grecs anciens ne semblent pas l'avoir intégré à leur alimentation, même s'il joue un rôle dans les festivités accompagnant les noces.

De continent à continent
Les Arabes favorisent l'expansion du « li mûm » (ainsi nommaient-ils le citron) dans tout le bassin méditerranéen dès le Xe siècle, et notamment en Espagne. Là, il devient « limon »... d'où dérivent le mot anglais (lemon) et le terme de « limonade ».
C’est à la fin du XVe siècle que les Espagnols et les Portugais implantent le citronnier en Floride, où il prospère toujours !


Le saviez-vous ?

  • Dans la médecine traditionnelle arabe, le citron était utilisé contre l’eczéma sous forme de jus mêlé à de l’huile d'olive ou d'amande. Le jus de citron servait aussi à nettoyer les blessures ou les coupures, ainsi qu'à soulager la douleur et la brûlure provoquées par les piqûres d'insectes.
  • Le citron se conserve remarquablement bien. Au temps de la marine à voile, les navigateurs l'utilisaient pour prévenir le scorbut. Cette maladie due à une carence alimentaire en vitamine C peut entraîner la mort et se traduit par un déchaussement progressif des dents. On estime qu’elle a aujourd'hui quasiment disparu.