Pourpier


Disponible
Disponible

250 grammes - 10,00€/kg


2.50 


En savoir plus


Idée de recette ici

Très présent dans les jardins d’ornementation ou recherché par les phytothérapeutes, le pourpier reste relativement méconnu en tant qu’aliment. C’est un légume pourtant très intéressant à la fois sur le plan diététique et sur le plan gustatif. Vous connaissiez ?

Le pourpier (portulaca oleracea) est une plante herbacée annuelle connue depuis fort longtemps. On suppose qu'elle est originaire d'Inde; elle était en tout cas déjà connue des Égyptiens il y a 4000 ans de ça. Parvenue bien plus tard en Europe, on apprécia ses propriétés médicinales jusqu'au XVIIIe siècle. Puis elle tomba en désuétude, avant de redevenir "tendance", comme d'autres légumes oubliés. Aujourd'hui, nombre de maraîchers l'incorporent dans leurs mescluns.

Le pourpier sauvage forme des tiges rougeâtres et rampantes, alors que celles du cultivar (pourpier doré) sont dressées (20 cm environ) et verdâtres. Ces tiges portent dans les 2 cas des feuilles croquantes, charnues et acidulées qui font merveille en salade. Riches en antioxydants, Omega 3, en potassium et en vitamines (B9, C), elles présentent un réel intérêt pour la santé.

Les fleurs, jaunes et de petite taille, sont sans intérêt : à ne pas confondre avec celles du pourpier à grandes fleurs (portulaca grandiflora), utilisé comme plante d'ornement.


Plus généralement

  • Le pourpier est une plante méditerranéenne que l’on déguste principalement en salade.
  • Le pourpier pousse dans toutes les régions françaises. On le trouve également en Asie, en Amérique et en Océanie.
  • Aussi méconnu soit-il, le pourpier fait pourtant partie du très réputé régime crétois. C’est donc un aliment très apprécié sur le plan nutritionnel.
  • Très fragile, il faut le consommer très rapidement après la cueillette.


Un peu d'histoire


  • Les Romains le conservaient dans du vinaigre.
  • Au Moyen-Âge, les Arabes l’appelaient « légume-béni ».
  • À la cour du roi Louis XIV, le jardinier La Quintinie avait vanté les mille vertus du pourpier au Roi-Soleil.
  • Au XVIIIe siècle, le pourpier était préparé en beignet pour les mariages et autres fêtes. On le servait aussi en accompagnement des viandes.


Le saviez-vous ?

  • Des espèces décoratives de pourpier ornent les massifs rocailleurs et les plates-bandes : elles arborent de belles fleurs rose vif.