Oléiculture


Oléiculture

Tout le monde a déjà dégusté ce petit fruit qui nous rappelle tant le soleil. Mais savez-vous ce qu’est l’oléiculture ? Simplement, c’est la culture et l’exploitation des oliviers afin de produire des olives de table ou de l’huile d’olive.


Olives naissantes mai 2020


Il existe un grand nombre de variétés d’oliviers (plus d’une centaine) toutes issues de l’olivier sauvage ou oléastre. Cette plante est, à l’état naturel, originaire du bassin méditerranéen et l’oléiculture remonte à l’invention de l’agriculture !

On dit que l’olivier est immortel. Il peut vivre jusqu’à 1000 ans ! Impressionnant non ? Cependant ce n’est qu’à partir de ses 7 ans qu’il commencera à produire des olives tout en poursuivant sa croissance. Après ses 35 ans, il sera en pleine maturité et sa production sera très abondante. Au-delà de 150 ans, son tronc commencera à se creuser, il perdra une partie de son écorce et sa production déclinera.

La France dénombre 20 000 producteurs d’olives sur son territoire soit l’équivalent de 34 000 millions d’olives récoltées sur 5 millions d’arbres. En termes de superficie, l’Espagne est leader avec 2,58 millions d’hectares. Les producteurs français sont répartis sur seulement quatre bassins de production, toutes au sud de la France : la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, la région Rhône-Alpes, la région Languedoc-Roussillon et la Corse, soit 13 départements. Les variétés cultivées sont très adaptées à chaque région.

L’huile d’olive est l’une des rares huiles « pur jus de fruit » ! C’est dans les cellules de la pulpe de l’olive que sont stockées les gouttes de graisses qui formeront l’huile.

A noter que dans les années 1990, des découvertes sur l’effet bénéfique de l’usage de l’huile d’olive ont suscité un engouement très important, relançant sa consommation et sa production. Ses signes de qualité sont devenus très recherchés, nous pouvons compter pas loin de 15 appellations d’origine contrôlée et appellations d’origine protégée en France.

Les huiles d’olive BIO sont fabriquées de la même façon que les huiles d’olive conventionnelles dans les moulins, seul le traitement des arbres doit être fait avec des produits agréés BIO moins nocifs pour la santé.