Qui sommes-nous ?


Qui sommes-nous ?

Un maraîcher est une personne qui cultive des légumes, tandis qu'un agriculteur est une personne dont le métier est de cultiver la terre ou d'élever des animaux. Ces définitions établissent une différence que l'on fait tous au fond de nous : le maraîcher cultive peu d'hectares et varie sa production, tandis qu'au mot agriculteur on associe tracteur, céréales, grandes cultures, exportations...

De fait, être maraîcher pourrait signifier :

  • cultiver peu d'hectares
  • varier les cultures
  • cultiver bio et/ou fermier
  • cultiver de saison
  • fournir localement

Etre maraîcher n'est pas forcément facile. nous devons suivre des formations théoriques, gérer les paperasses administratives, mais encore s'assurer de ne pas s'endetter.

Etre maraîcher est un métier physique que de moins en moins de gens veulent effectuer. Et pour cause ! La faible rémunération par rapport à la quantité de travail, sans parler des risques (aléas climatiques, insectes, maladies...) est une situation française que nous considérons comme anormale.

Il existe quelques règles fondamentales pour être un maraîcher bio heureux :

  1. Aimer la terre et la campagne, cela va de soi.
  2. Connaître les bases du maraîchage : le but est de faire pousser des légumes, encore faut-il y arriver !
  3. Avoir un réseau : Avoir la terre, développer des partenariats, se constituer une clientèle.
  4. Garder des contacts : Partager l'expérience avec d'autres maraîchers.

Alors,

Souvent, le numéro 1 ne dépend que de nous !

Pour le numéro 2, il existe des formations théoriques et pratiques qui nous permettent d'enrichir les bases et évoluer.

Le numéro 3 est le plus dur et on ne l'apprend jamais dans les formations habituelles. On a même tendance à le négliger alors qu'il est le principal. Car le but d'être maraîcher, c'est bien d'en vivre, non ? Et sans client, comment l'activité va t elle contribuer à nos moyens d'existence ?

Enfin, le numéro 4 est très utile pour faire les bons choix, choisir la meilleure solution pour sa petite entreprise, ne pas s'endetter ou ne pas se retrouver coincé avec tous les papiers que l'on va nous demander à droite et à gauche. Les meilleurs conseils viennent des gens qui sont eux-mêmes devenus maraîchers avant nous et qui savent exactement comment cela se passe : ils l'ont vécu !